Origine de l’Aikido

C’est de toutes les rencontres et expériences techniques ou philosophiques du Maître Morihei UESHIBA (1883-1969) que naîtra l’Aïkido en 1925.
En 1925, Morihei UESHIBA crée l’Aïkido, un art martial adapté au monde moderne qui s’étend hors des frontières du Japon, intégrant une dimension spirituelle visant l’épanouissement de l’être.
En 1926, le nom de Ueshiba commençait à être connu et d’éminents Budokas ainsi que d’importantes personnalités du monde politique ou militaire lui rendirent visite.

Le premier dojo fondé par Maître Ueshiba en 1927 est le kobukan, qui se nomme maintenant l’aïkikai hombu dojo, et se trouve à Tokyo dans le quartier de Shinjuku.
Il y enseignait la majeure partie du curriculum du daito ryu jujutsu tel que lui avait transmis Sokaku Takeda et des techniques de kenjutsu et de jojutsu adaptées à son art qui se voulait plus « pacifique ».

Pendant les années de guerre, Maître

Custom writing services are hunted by several online companies to help them reach out through content to a larger audience. Businesses are constantly on the lookout for ways to maintain potential customers or their clients coming back for more. It is essential for businesses to have a steady flow of top quality content being published on their website to write my paper be able to remain competitive. Below are some of the most frequent and popular writing solutions offered.

Ueshiba se retira à Iwama, à 120 kilomètres de Tokyo, où se trouve actuellement le sanctuaire de l’Aïkido (Aïki Jinja).
En 1946, les Américains ayant interdit la pratique de tous les arts martiaux au Japon, le dojo de Tokyo fut fermé jusqu’en 1948, date à laquelle il prit le nom d’Aïkikaï.
L’Aïkido fut le premier art martial qui reçut l’autorisation de reprendre la pratique en raison de sa tendance pacifiste.
En 1969, date à laquelle Maître UESHIBA s’éteint, l’Aïkido est déjà pratiqué par des centaines de milliers de personnes dans le monde.